Du bleu du ciel

par chloecharpentier

Du bleu du ciel l’homme s’abrège
à célébrer malgré lui l’acte pur
immaculé d’ignorance le serviteur d’une vie cherche.
Pure sa tension incessante pour la connaître
à franchir les horizons qu’il calcine.
Pure encore sa souplesse de chamois
à étendre sa patte pure et assassine.
Pure la mélancolie de toute sa chevauchée
et l’étalon superbe qui poursuit son ombre.
Pur son cri mensonger
et son cri d’horreur quand il s’entr’entend.
Pur son coup de rasoir dans le visage du printemps
Et pur son repentir qui infecte la plaie.

Publicités